La cybercriminalité, sous toutes ses formes, est aujourd’hui une menace à ne pas négliger pour les entreprises. Les cyberattaques ont généralement pour but de voler des informations confidentielles. Ces dernières sont ensuite divulguées au grand jour ou revendues à des concurrents à des fins d’enrichissement. Il se peut aussi que l’objectif soit de nuire à l’organisation ciblée. On sait tous qu’une fuite de données peut avoir des conséquences graves pour une société. Des pertes financières, la dégradation de la réputation de l’entreprise ou encore une interruption des activités sont souvent à craindre. Le phishing, ou hameçonnage, est l’une des techniques utilisées par les cybercriminels à l’heure actuelle. De quoi s’agit-il exactement ? Comment former vos collaborateurs contre ce phénomène ? Que faire si votre entreprise est touchée ?

Qu’est-ce que le phishing en entreprise ?

En entreprise, le phishing est une méthode qui consiste à piéger les employés par le biais d’un appel téléphonique ou d’un e-mail. Les malfaiteurs se font passer pour un tiers de confiance, tel qu’un supérieur hiérarchique ou une personne de l’administration RH par exemple. Dans ces cas précis, la sensibilisation au phishing de tous les salariés de votre entreprise est alors primordiale.

Les différentes formes de phishing

Les e-mails sont les plus utilisés dans ce cadre, et peuvent prendre plusieurs formes :

  • e-mail qui semble provenir d’une personne importante de l’entreprise et qui demande à un employé de régler une facture sur un compte tiers,
  • e-mail venant d’un collègue qui demande de cliquer sur un lien de téléchargement ou une adresse afin de recevoir un fichier,
  • e-mail qui usurpe l’identité des RH avec un faux lien,
  • e-mail de notification mentionnant un problème de connexion ou autre, et invitant le destinataire à cliquer sur un lien.

Ces faux messages arrivent souvent facilement aux salariés, même s’il existe des logiciels pour contrer ce type d’attaque.

Les secteurs les plus touchés par le phishing

Vous l’aurez compris, l’objectif de la majorité des attaques par hameçonnage est le gain financier. De ce fait, certains secteurs sont donc particulièrement touchés. Les cibles peuvent être l’entreprise tout entière ou uniquement des personnes spécifiques dans l’organisation. Les domaines les plus concernés sont les suivants :

  • les banques et les autres instituts financiers,
  • les organismes créateurs de systèmes de paiement,
  • les entreprises travaillant dans le commerce en ligne (e-commerce),
  • les médias sociaux,
  • les entreprises informatiques,
  • les sociétés de télécommunication,
  • les organismes de santé,
  • les écoles et les universités,
  • les entreprises de livraison.

De nombreux autres secteurs peuvent aussi être la cible de phishing, mais ceux-ci sont les plus visés par les pirates informatiques.

Comment former vos équipes contre le phishing ?

D’une manière générale, pour se prémunir du phishing, mettre des affiches de prévention ou organiser des réunions d’information ne suffit pas. Il est indispensable de former les équipes contre l’hameçonnage. Leur apprendre les bonnes pratiques face à ce type d’attaque est une nécessité. Ainsi, la première chose à faire est de mettre en place des outils pédagogiques. Ces derniers permettront à tous vos collaborateurs d’appréhender les risques qu’ils encourent. Ils apprendront à détecter les messages frauduleux et sauront comment réagir le cas échéant.

Ce qu’il faut prendre en compte

Attention, lorsque vous mettez en place une formation, le faire de manière uniforme est déconseillé. En effet, chaque personne dispose de ses propres besoins. Ceux-ci sont généralement liés au poste, au rôle dans l’entreprise ainsi qu’au niveau de connaissance du phishing et de la cybersécurité. Il est donc important d’évaluer chacun de vos salariés pour comprendre leurs besoins. Une fois que vous aurez cerné tout cela, vous pouvez passer à l’étape suivante : la pratique.

Les simulations de phishing

Pour la pratique, il va falloir mettre à l’épreuve vos collaborateurs en organisant des simulations de phishing. C’est la méthode idéale si vous voulez voir comment chaque individu se comporte en cas d’attaque. Cependant, il faut que cela soit bien réaliste et basé sur de véritables modèles. Cette initiative devrait leur permettre de reconnaître plus facilement les messages frauduleux et de mieux réagir en conséquence.

Comment reconnaître le phishing ?

Même si les hackers dissimulent presque parfaitement les signes d’un e-mail de phishing, il est possible de les reconnaître. Il faut toutefois vous baser sur des éléments spécifiques.

L’objet de l’e-mail

Le phishing a souvent tendance à exagérer le caractère urgent d’une demande. Posez-vous la question : pourquoi votre supérieur hiérarchique vous sollicite-t-il pour un e-mail aussi important sans vous en avoir parlé avant ? Lorsque l’objet semble trop en faire, vous devriez vous méfier.

L’adresse de l’expéditeur

Lorsque vous recevez un e-mail douteux, le premier réflexe consiste à vérifier l’adresse de l’expéditeur. Attardez-vous sur le domaine de la messagerie en regardant si elle correspond parfaitement à celle de la société. L’adresse est-elle également la même que celle utilisée par le responsable concerné ? Dans le cas contraire, ne cliquez sur aucun lien du message.

Les liens dans l’e-mail

Avant de cliquer sur quoi que ce soit, contentez-vous de passer votre curseur sur les liens. L’objectif est de vérifier leur destination. Les liens de phishing sont le plus souvent complexes et longs. Il se peut même qu’ils disposent d’un certain nombre de caractères spéciaux. S’ils ne sont pas assez clairs, évitez de cliquer dessus.

Les fautes d’orthographe et les signes de personnalisation

Les e-mails de phishing comportent souvent des fautes d’orthographe et de grammaire. Les RH ou l’administration de votre entreprise en font-ils normalement ? En présence d’erreurs de ce type, considérez le message comme suspect.

Notez que toute entreprise qui vous envoie un message devrait connaître votre prénom. Au cas où l’e-mail s’adresse à vous de manière impersonnelle, méfiez-vous !

simulation phishing sensibilisation

Comment lutter contre le phishing ?

Les risques qu’entraîne le phishing pour les entreprises peuvent être importants. Il est donc nécessaire de prendre des mesures efficaces afin de lutter contre un tel fléau. Il convient de sécuriser vos e-mails d’entreprise. Voici quelques idées pour ce faire.

Installez un programme de sécurité intelligent et polyvalent

Sur le marché, il existe plusieurs logiciels vous permettant de protéger le système de messagerie électronique de votre entreprise. Entre les diverses fonctionnalités disponibles, ses programmes sont généralement capables de détecter les opérations de phishing. Pour cela, ils se basent sur une intelligence artificielle qui peut apporter une protection prédictive des e-mails.

Authentifiez les e-mails

Il est conseillé de mettre en place un système qui permet d’authentifier chaque e-mail que votre entreprise reçoit. Pour plus de protection, l’implémentation de plusieurs normes d’authentification est une bonne alternative.

Expliquez la procédure aux employés dans le cas d’une activité suspecte

Il est important d’encourager l’ensemble de vos équipes à signaler toute activité suspecte. Il est également recommandé de donner des explications sur la procédure à suivre.

Que faire si vous êtes victime de phishing ?

Vous avez été victime d’une arnaque par hameçonnage ? Pas de panique, plusieurs solutions s’offrent à vous en fonction de votre cas. Une fois que vous avez un doute, aussi petit soit-il, contactez immédiatement l’organisme, le corps ou le secteur de votre entreprise concerné. Confirmez avec eux le message que vous avez reçu. Dans le cas où vous avez réalisé malencontreusement une opération bancaire, faites opposition le plus vite possible auprès de la banque ou de l’établissement financier. Pour avoir des preuves que vous vous êtes fait arnaquer, conservez l’e-mail que vous avez reçu.

N’oubliez pas non plus de transférer le message au service informatique le plus vite possible. Cela permet de prendre les dispositions nécessaires dans les meilleurs délais. Si des débits frauduleux ont été réalisés sur le compte bancaire de votre entreprise, adressez-vous directement aux autorités compétentes.

Write A Comment